pépin

pépin

1. pépin [ pepɛ̃ ] n. m.
• 1160; d'un rad. expressif pep- « petit »
1Bot. Graine de certaines baies (lorsqu'il y en a plusieurs). Les grains de café, de poivre sont des pépins.
Cour. Pépin (au sens bot.) et toutes les petites graines relativement molles. Pépins de citron, de pomme, de melon. Huile de pépins de raisin. Fruits à pépins et fruits à noyaux. Ôter les pépins. épépiner. Mandarine, raisin sans pépins (de variétés hybrides stériles).
2(1889) Fig. et vx Avoir un pépin pour qqn. béguin .
Mod. Ennui imprévu, complication, difficulté. ennui, tuile. Il nous arrive un pépin. « Supposez qu'on ait un pépin. Monsieur Alessandrovici nous couvre tous » (Aymé).
pépin 2. pépin [ pepɛ̃ ] n. m.
• 1847; du nom d'un personnage de vaudeville (1807)
Fam. Parapluie. pébroque.

pépin nom masculin (radical pep-, exprimant la petitesse) Graine contenue dans certains fruits (pomme, orange, citron, raisin, etc.). Familier. Ennui sérieux et imprévu. ● pépin nom masculin (de Pépin, nom d'un personnage de vaudeville) Familier. Parapluie.

pépin
n. m.
d1./d Graine de certains fruits. Pépins de raisin, de pomme, etc. Fruits à pépins (par oppos. à fruits à noyau ou drupes).
d2./d Fig., Fam. Difficulté, anicroche. J'ai eu un pépin.

I.
⇒PÉPIN1, subst. masc.
A. —Graine de certaines baies, de certains fruits. Pépins de citron, de raisin, de tomate; fruits à pépins (p.oppos. à fruits à noyau). On rit cent fois de suite, sans se lasser (...) de ce jeune professeur qui, au cours d'un dîner, a considéré sa tranche de melon avec défiance et fini par la manger tout entière y compris les pépins et l'écorce (SARTRE, Mots, 1964, p.28):
1. Notre voisine mangeait une orange. Décidément, elle n'était pas d'allure distinguée. Elle avait son mouchoir sur ses genoux; et sa manière d'arracher la peau dorée, d'ouvrir la bouche pour saisir les quartiers entre ses lèvres, de cracher les pépins par la portière, révélaient toute une éducation commune d'habitudes et de gestes.
MAUPASS., Contes et nouv., t.1, Soeurs R., 1884, p.1259.
P. anal. Chacune des graines de quelques fruits dont l'ensemble correspond au noyau des drupes. Poires. Amoncellement des pommes. Fruits! J'ai mangé votre pulpe juteuse. J'ai rejeté les pépins sur la terre; qu'ils germent! Pour nous redonner le plaisir (GIDE, Nourr. terr., 1897, p.213).
P. métaph., loc. pop. Avoir avalé un pépin. Être enceinte. Madame Gaudron, la cardeuse, s'avançait dans sa robe d'un violet cru, avec son ventre de femme enceinte, qu'elle portait énorme, très en avant. (...) —Tiens! La mariée! cria l'un des voyous, en montrant Madame Gaudron. Ah! Malheur! Elle a avalé un rude pépin! (ZOLA, Assommoir, 1877, p.443).
B.Au fig.
1. Vieilli, pop. Amourette, béguin, caprice. Avoir un pépin pour qqn. —Non, non, fit le gros roi en secouant sa perruque. Non, il y a bel âge que je suis guéri. Je vous ai aimée, comme tout le monde, bien sûr. Et ce n'était pas un pépin, Suzon, c'était une passion, une passion véritable (DUHAMEL, Suzanne, 1941, p.69).
2. Pop. et fam. Ennui, difficulté. Avoir un pépin. Tracassé, malheureusement, par tant de soucis journaliers, les anicroches continuelles, tous les pépins du «génitron», il avait pas pu bien finir la mise au point du système (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p.551). S'il y a un pépin, je ne te laisserai pas tomber, dit Henri (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p.565):
2. ... je vais conduire, bien entendu, parce que la route est méchante en descendant (...). On a mis les chaînes et, comme je conduis avec prudence, nous glissons sans l'ombre d'un pépin jusqu'au fond de la vallée, à travers les forêts endormies sous des monceaux de neige.
GIONO, Gds chemins, 1951, p.170.
Prononc. et Orth.:[]. Homon. pépin2. Ac. 1694-1835: pepin; dep. 1878: pé-. FÉR. 1768, FÉR. Crit. t.3 1788, GATTEL 1841, NOD. 1844 (comparez avec pépie), LITTRÉ: pe- mais LAND. 1834, BESCH. 1845: pé-; DG: pé- ,,et vieilli: pepin``; ROB., Lar. Lang. fr.: pé-. Étymol. et Hist.1. Ca 1175 pepin [de pomme] (BENOÎT DE STE-MAURE, Chron. des ducs de Normandie, 27582 ds T.-L.); 2. 1883 «caprice, passion» [signifierait proprement ,,graine d'amour``] (LARCHEY, Suppl. aux 9e et 10e éd. du Dict. d'arg., p.117); 3. 1897 «avarie survenant à une machine» (arg. de la Mar. d'apr. ESN.); 1898 «ennui» (LÉVY, Gosses Paris, p.5). Prob. dér. d'un rad. expr. pep- traduisant la petitesse (FEW t.8, p.209b), cf. les var. apophoniques de type pinpin, pipin, pupin, poupin, ibid., p.209a et b. Le sens 3, en raison prob. de l'amertume et de la dureté du pépin (cf. XIVes., Psautier Maz. 58 ds GDF. Compl.). Bbg. DE CHARENCEY. Étymol. fr. B. Soc. Ling. 1906-1908, t.14, p.CLXCV.
II.
⇒PÉPIN2, subst. masc.
A.Pop. et fam. Parapluie. Le parapluie plia et sonna comme un tambour, le mari et la femme s'injurièrent, elle, perdant son châle, se troussant jusqu'au ventre, lui, se colletant avec le pépin qui claquait (HUYSMANS, Soeurs Vatard, 1879, p.40). Elle s'empare d'Isabelle (...) et, rameutant son monde autour du haut pépin, rentre en pestant contre la pluie (H. BAZIN, Qui j'ose aimer, 1956, p.249).
B.Arg. des parachutistes. Parachute. Les avions (...) volent à près de quatre cents à l'heure, ils [les parachutistes] sont emportés dans un tourbillon gigantesque et se recroquevillent sur eux-mêmes: ils pensent au fameux «choc à l'ouverture», cauchemar des anciens qui sautaient naguère avec les «pépins américains» (P. SERGENT, La Légion saute sur Kolwezi, Paris, Presses de la Cité, 1979 [1978], p.175).
REM. Pébroc, pébroque, subst. masc., arg. Parapluie. Un personnage, le pébroque accroché à son bras, se détacha de leur groupe (QUENEAU, Zazie, 1959, p.247). Avec sa bouille ronde, ses gants beurre frais et son pébroc, Quesquidi pouvait passer pour un honnête Français moyen (LE BRETON 1960).
Prononc.:[]. Homon. pépin1. Étymol. et Hist. 1847 Dict. arg., p.214). Orig. obsc.; d'apr. DAUZAT 1938-64 et BL.-W.1-5, du nom d'un personnage du vaudeville Romainville ou la Promenade du dimanche (joué aux Variétés en 1807), qui entrait en scène armé d'un énorme parapluie; d'apr. FEW t.8, p.210b, du nom de Pépin, l'un des accusés du procès Fieschi (1836), qui se présentait toujours muni d'un tel accessoire (cependant aucune allusion au port d'un parapluie par l'accusé Pépin n'a été relevée dans Procès de Fieschi et de ses complices devant la Cour des Pairs, Paris, E. Bourdin, 3 vol., 1836; non plus que dans les longs comptes rendus d'audience parus dans La Gazette de Languedoc (4-24 févr. 1836)).
STAT.Pépin1 et 2. Fréq. abs. littér.:92.
BBG. —MIGL. Nome propr. 1968 [1927], p.195.

1. pépin [pepɛ̃] n. m.
ÉTYM. V. 1160; encore pepin in Littré; du rad. expressif pep- « petit »; var. dialect. pépion, pipin.
———
I
1 Graine de certaines baies (lorsqu'il y en a plusieurs; la graine unique de la datte est appelée noyau). || Pépins de raisin (→ Étrangler, cit. 1), de groseille, de citron, d'orange. || Pépins des fruits de cucurbitacées : citrouille, melon, etc. ( Pépon).REM. Pépin n'est employé dans la langue courante qu'en parlant des baies comestibles; scientifiquement, les grains de café, de poivre… sont des pépins. — L'arboriculture développe des variétés de baies à graines avortées, dites « sans pépins » (→ Hybride, cit. 3). || Orange sans pépins.
2 Par anal. Se dit de chacune des graines de quelques drupes (pomme, poire), placées dans une loge cornée et dont l'ensemble correspond au noyau des autres drupes.
3 Cour. (abusif en bot.). Toute petite graine relativement molle et qui se trouve en assez grand nombre dans un fruit ( Noyau, cit. 1). || Fruits à pépins et fruits à noyau. || Ôter les pépins. Épépiner.
4 (1867). Loc. (vx et pop.). Avoir avalé un pépin : être enceinte.
———
II Fig.
1 (1883). Vx. Amour, amourette. || Avoir un pépin pour quelqu'un. Amourette, béguin, caprice.
2 (1897). Mod. Ennui, complication, difficulté. || Avoir un pépin (→ Couvrir, cit. 34).
0 Il nous arrive un pépin, s'écria le duc avec entrain. Le van a été ratatiné dans l'effondrement ! Un énorme parpaing lui est tombé dessus.
R. Queneau, les Fleurs bleues, p. 272.
DÉR. Pépinière. — V. aussi Pépite.
HOM. 2. Pépin.
————————
2. pépin [pepɛ̃] n. m.
ÉTYM. 1862; du nom de Pépin, complice de Fieschi, qui portait souvent un grand parapluie, selon Wartburg; Bloch le fait venir du nom d'un personnage de vaudeville (Romainville, 1807).
Fam. Parapluie.
1 (… Elle) voulut ramasser le pépin pour que le jeune homme vît ses belles chaussures.
Huysmans, les Sœurs Vatard, p. 109.
2 Il devait se ruiner en parapluies car m'ayant un jour invité au café de l'Univers, son pépin qu'il ne se résignait pas encore à confier à la dame du vestiaire, glissa le long de la glace et disparut dans des profondeurs insoupçonnées.
Francis Carco, Ombres vivantes, p. 259.
REM. Le mot semble quelque peu vieilli.
HOM. 1. Pépin.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Нужен реферат?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • pépin — pépin …   Dictionnaire des rimes

  • Pepin — Pépin Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Biologie 2 Patronyme 2.1 Successions roy …   Wikipédia en Français

  • Pepin — Pepin, WI U.S. village in Wisconsin Population (2000): 878 Housing Units (2000): 430 Land area (2000): 0.709155 sq. miles (1.836704 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 0.709155 sq. miles (1.836704 sq …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Pepin, WI — U.S. village in Wisconsin Population (2000): 878 Housing Units (2000): 430 Land area (2000): 0.709155 sq. miles (1.836704 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 0.709155 sq. miles (1.836704 sq. km) FIPS …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • pepin — PEPIN. s. m. Sorte de petit grain qui vient dans le coeur de certains fruits, comme dans les poires, les pommes, les raisins, &c. & qui en est la graine, la semence. Fruits à pepin. Oranges, raisins sans pepins. cette terre est meilleure pour les …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Pépin — Pépin, Pepin Nom de famille très courant. C est en Savoie qu il est le plus répandu, mais on le trouve aussi dans le Nord et en Normandie notamment. Il s agit d un nom de personne d origine germanique, Pipin (de formation onomatopéique),… …   Noms de famille

  • Pepin — Pépin, Pepin Nom de famille très courant. C est en Savoie qu il est le plus répandu, mais on le trouve aussi dans le Nord et en Normandie notamment. Il s agit d un nom de personne d origine germanique, Pipin (de formation onomatopéique),… …   Noms de famille

  • Pépin — de Landen, maire du palais de Clotaire II, mort en 640. Béatifié …   Dictionnaire des saints

  • Pépin — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Pépin », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Pépin est un nom propre, un prénom ou un nom… …   Wikipédia en Français

  • Pépin — Jean Joseph Clermont Pépin (* 15. Mai 1926 in Saint Georges de Beauce/Québec; † 2. September 2006 in Montreal) war ein kanadischer Komponist, Pianist und Musikpädagoge. Pépin studierte von 1939 bis 1941 in Montreal bei Arthur Letondal und Claude… …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”